1 nouvelle photo blog

Certains rêvent de devenir un maître d'œuvre ou un maître d'école pendant que d'autres ont l'ambition de pouvoir maîtriser le temps et la politique et ainsi devenir le plus grand président de tous les temps.

Qui n'a pas entendu de telles intentions dans la bouche de jeunes arrogants, tout juste arrivés au pouvoir, déclarant devant le peuple être maintenant le grand "Maître des horloges" ?

N'est pas maître qui veut. L'histoire nous l'apprend tous les jours. Le désir de pouvoir sur les autres est source de déséquilibre mental et empêche toute forme de maîtrise. L'art de la manipulation n'est pas l'art de la sagesse.

Si la recherche du juste peut favoriser une certaine maîtrise, la soif de domination ne peut conduire l'être humain que dans une impasse dans laquelle il perdra le sens même de sa propre vie.

Le maître de musique maîtrise le tempo. Il apprend à ses élèves à "jouer en mesure" . Plus tard, ces musiciens auront compris qu'il faut jouer au même rythme pour jouer "ensemble". Sans cette maîtrise du tempo, que deviendrait la plus belle des partitions ?

Nous savons bien qu'il ne suffit pas de se déclarer "Maître" pour "l'Être véritablement. N'est pas maître qui veut. Que veut dire alors maîtriser le temps ? L'être humain peut-il vraiment maîtriser le temps ?

Est-ce la future maman qui décide d'attendre neuf mois de gestation pour accoucher de son enfant ? Est-ce l'être humain qui décide du début et de la fin d'une maladie ? Est-ce l'être humain qui décide de sa date limite de vie autrement dit, de sa mort ? L'homme peut-il alors prétendre pouvoir être maître du temps alors qu'il n'est pas maître de son propre temps de vie ?

Sommes-nous maîtres de notre destin ou sommes-nous de simples apprentis à la recherche de notre mission sur terre ? Ne sommes-nous pas alors "tous" que des compagnons de route en quête d'un idéal ? Connaissons-nous à l'avance le sens de notre existence ?

Celui qui a commencé à comprendre pourquoi il existe, pourquoi il est né, pourquoi il a souffert, pourquoi il a été chassé par d'autres hommes alors qu'il voulait faire le bien, pourquoi pour lui il y a une différence entre le bien et le mal, et pas seulement dans les livres, celui qui commence à savoir ce qu'il peut faire, comment il peut le faire et avec qui il peut y arriver, alors cet homme là ne doit-il pas tout entreprendre pour entraîner les autres avec lui s'ils partagent ce même idéal ?

Bien au delà d'une volonté de pouvoir sur autrui, la volonté de pouvoir faire changer les choses n'est-elle pas une source d'énergie qui peut engendrer un nouveau projet de société ? Avons-nous besoin de "maîtrise" pour réussir un tel projet collectif ? Comment agir sans vigilance et volonté, sans soucis de cohérence, sans expérience à partager, sans désir de construire ensemble ?

Une cathédrale peut-elle être édifiée sans cette capacité humaine à maîtriser les travaux ? Seul le besoin profond d'évolution peut conduire l'être humain vers sa propre mutation, vers la métamorphose de l'humanité.

Alors arrivera l'énergie fondamentale qui poussera les peuples à se défaire de leurs vieilles armures rouillées, à se surpasser pour répondre aux grandes interrogations du temps présent.

Jean-Yves METAYER

SIGNATURE 1 BLOG

Secrétariat : contact@comitefrance2022.fr - Tél 06 73 32 46 02