LA VOIE DU JUSTE

Le "juste" n'est-il pas la clé de l'équilibre en toutes choses ?
Trouver les mots "justes" pour bien se faire comprendre, jouer chaque note "juste" pour que la partition sonne "juste" à nos oreilles, trouver la posture "juste" dans la pratique du yoga, le trait "juste" pour tracer une courbe, le temps de cuisson "juste" pour savourer un plat, le geste "juste" du tennisman, la frappe "juste" du footballeur, du rugbyman...
Si le musicien ne joue pas "juste" , c'est qu'il joue faux. Si le footballeur ne frappe pas "juste" dans les buts, c'est qu'il frappe à côté. Ne dit-on pas qu'il devra "ajuster" son tir ?
Je pense qu'un chef d'état doit absolument être à la recherche du "juste", dans tous les domaines. La recherche du "juste" nourrit l'entendement. C'est sans doute dans la quête du "juste" qu'un président peut faire évoluer positivement l'idéal politique qu'il représente et pour lequel il a été élu.
Le "juste" indique la voie, c'est le guide de l'esprit. Du "juste" va naître la vraie liberté, le sens profond de l'humanisme, l'affirmation d'une éthique et son existence au quotidien.
La vraie liberté est celle qui s'arrête là où commence celle d'autrui. Nous pourrons l'appeler la liberté "juste". L'ordre "juste" est celui qui s'établit sur le "respect". C'est en voulant respecter nos prochains que l'on peut trouver la voie de l'ordre "juste". Aussi nous pouvons penser que la liberté "juste peut servir à trouver l'ordre" juste".
Voilà pourquoi je pense que l'esprit du "juste" est la clé de l'équilibre societal. Voilà pourquoi je pense que nous sommes sur la bonne voie pour construire ensemble "le nouvel humanisme" comme nouveau modèle de société.
Basé sur la recherche du "juste" équilibre, le nouvel humanisme se définit alors lui même comme le nouveau paradigme à vocation majoritaire et universelle.
Jean-Yves METAYER
Secrétariat : contact@comitefrance2022.fr - Tél 06 73 32 46 02