LA FOIRE

La conquête du pouvoir excite bon nombre de personnes qui se verraient bien devenir le futur chef de l'état français. Pendant que la France est asphyxiée par un régime qui tente de priver les citoyens de leurs libertés fondamentales, on voit fleurir de nouveaux candidats à la candidature qui semblent avoir trouvé une nouvelle raison de vivre dans l'ambition personnelle d'être élu Président.

Il y a tout d'abord tous ceux qui ont déjà exercé un mandat, les anciens ministres du système, des présidents de conseils régionaux promus au grade de présidentiables par le même système, des chefs de partis ayant déjà été candidats aux élections présidentielles. Tous ces gens du système des partis corrompus ont décidé de continuer à vivre de la politique alors qu'ils n'ont absolument rien apporté à la nation, sauf de coûter très cher aux citoyens, chaque parti recevant une belle subvention tous les ans pour payer ceux qui viennent nous donner des leçons de morale sur les plateaux de télévision.

Viennent ensuite les candidats du monde associatif, des collectifs citoyens, issus du grand mouvement des Gilets Jaunes. Chacun veut participer aux débats et je trouve cette démarche très intéressante et courageuse. Pour autant, vouloir organiser des Primaires des Gilets Jaunes ou Primaires citoyennes ne me semble pas la meilleure chose à faire dans la période effroyable que nous traversons. À partir du mois d'octobre 2019 tout un travail de réflexion collective a commencé. De nombreuses personnes se sont concertées pour trouver la bonne candidate ou le bon candidat.

Le premier critère était qu'il soit véritablement hors système. Il fallait que cette personne puisse être la femme nouvelle ou l'homme nouveau. Le deuxième critère était sa crédibilité, son parcours, son image, sa capacité, son potentiel à pouvoir devenir le nouveau Président de la République Française. On ne prépare pas une élection présidentielle neuf mois avant le premier tour. On commence au moins deux ans avant. C'est ainsi que j'ai accepté d'être ce candidat Hors Système. Cette candidature a été annoncée dans la presse le 20 août 2020.

Depuis, nous continuons le travail collectif. Les confinements m'ont donné du temps pour écrire deux livres, le premier, "Pour le Nouvel Humanisme" , et le deuxième, "La Voie du Juste et du Bon sens ". Ces deux livres sont très importants car ils permettent de comprendre les grands axes de la politique qu'il faut prévoir pour la France de demain. Parallèlement, une équipe s'est constituée pour contacter les 36 000 maires de France. À cette heure, tous les maires ont reçu les premiers documents afin de faire connaissance avec le nouveau candidat.

Chacun comprendra qu'une campagne des élections présidentielles nécessite une organisation et beaucoup de courage pour franchir les étapes les unes après les autres.
Aujourd'hui, l'heure n'est plus à se demander s'il faut multiplier les candidatures, mais il faut se demander pourquoi faire et dans quel but ? Pour diviser
et servir le système ? Aujourd’hui, l'heure est au rassemblement. L'heure est à l'engagement. Toutes les enquêtes d'opinions tendent vers la même hypothèse de résultats au soir du premier tour : Un candidat du système face au candidat Hors Système. Cela veut dire qu'il faut construire ensemble la plus belle équipe de France qui gagnera les élections présidentielles en 2022.

1 nouvelle photo blog

SIGNATURE 1 BLOG

Secrétariat : contact@comitefrance2022.fr - Tél 06 73 32 46 02