6 nouvelle photo blog

Dans « Ethique et Existence politique », j'évoque le désir de raison, « Il n'y a qu'un seul principe moteur, la faculté désirante », dit Aristote. Mais l'homme a-t-il un désir d'humanité ? L'humanité serait-elle relative à nos désirs ? Avons-nous le « désir de raison » comme « désir pour l'humanité » de nous élever vers un idéal, un humanisme à construire, telle une tâche à accomplir ? Avons-nous un devoir d'humanisme pour l’humanité ou une vocation ?
Lorsque j'écoute certains éventuels candidats du système oligarchique, il me semble évident qu'ils ne sont pas sur une ligne humaniste puisqu'ils cherchent à diviser plutôt qu'à rassembler. Celui qui a recours à la division pour tenter de régner prouve lui-même qu'il n'a pas l'envergure d'être ou de devenir Président. Le diviseur ne sera jamais respecté, voilà pourquoi l'actuel chef de l'état français est rejeté par le peuple. Voilà aussi pourquoi les valets de la pensée unique, y compris ceux qui crient plus forts que les autres, celles qui sont plus françaises que nous, vont se faire éliminer au premier tour des élections présidentielles en 2022.
Oui, c'est bien vers une transition politique que nous avançons. C'est la volonté du peuple qui finira par triompher.

SIGNATURE 1 BLOG

Secrétariat : contact@comitefrance2022.fr - Tél 06 73 32 46 02